Les Français bouderaient-ils les sites de rencontre ?



les français bouderaient ils les sites de rencontreUltra à la mode depuis le début de la pandémie mondiale, les sites de rencontre seraient en perte de vitesse depuis août 2020. C’est en tout cas ce que semble dire une étude relayée par LCI.  Faisons le point.

► Comparer les sites de rencontre

Une baisse de 36% de la fréquentation des sites de rencontre

Selon une étude relayée par LCI, les sites de rencontre auraient perdu en moyenne 36% de leur fréquentation entre août 2020 et février 2021. Un chiffre qui nous étonne dans le contexte actuel.

De fait, depuis mars 2020, l’inverse était plutôt la norme. Match Group, maison-mère de Tinder et Meetic a vu son chiffre d’affaires décoller au deuxième semestre 2020 grâce à la pandémie. De nombreux célibataires ont souscrit à des abonnements, tout particulièrement sur l’application de rencontre gratuite.

Néanmoins, selon l’étude relayée par LCI, la tendance s’inverse désormais. Alors que les inscriptions croissent habituellement sur les sites de rencontre célibataire avec l’arrivée du printemps, ceux-ci semblent perdre des visites.

Meetic, leader du marché des sites de rencontre en France, perd 30% de sa fréquentation. Le site s’en sort plutôt bien à côté d’autres grands noms du marché français. De fait, AdopteUnmec voit sa fréquentation baisser de 40%. DisonsDemain s’en sort mieux que les deux précédants en ne perdant que 23% de sa fréquentation entre août 2020 et février 2021.

Le plus touché par la baisse de fréquentation est OVS, OnVaSortir. Ce site de rencontre amicale spécialisé dans l’organisation d’activité entre amis perd 46% de sa fréquentation. Une baisse considérable qui s’explique facilement par la fermeture des lieux publics et le couvre-feu généralisé.

Cependant, les sites de rencontre adultère semblent moins touchés par cette baisse de fréquentation. De fait, Gleeden enregistre une baisse de seulement 12% pendant la même période. Preuve que les rencontres extraconjugales ne pâtissent pas vraiment de la pandémie.

Comment expliquer cette baisse de fréquentation ?

La baisse de fréquentation des sites de rencontre peut s’expliquer par deux raisons. La première, ceux-ci avaient vu leur trafic exploser pendant le premier confinement et le printemps 2020. Il est normal que la fréquentation baisse légèrement après les deux déconfinements.

Ensuite, il semblerait que de plus en plus de personnes se satisfassent de leur célibat. Selon une étude de l’INED cette fois, 31% des femmes célibataires souffrent de leur situation et 26% des hommes. Ce que l’on peut aussi traduire par 69% des femmes et 64% des hommes apprécient de plus en plus leur célibat…


dans Actualités rencontre célibataire

Rédigé par hélène

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine-Rencontre.com !